20 astuces d’étudiants pour gérer l’anxiété

Published on novembre 30, 2021

écolefaire faceprendre soin de soi-mêmestress
Jeune personne regardant un écran d’ordinateur, la nuit

Sur cette page

Il est tout à fait normal de se sentir anxieux lorsqu’on poursuit des études postsecondaires. Tu t’inquiètes peut-être de choses comme tes notes, tes relations, la COVID-19 ou ce que tu feras après avoir obtenu ton diplôme. Si tu es un étudiant qui éprouve de l’anxiété, tu n’es certainement pas seul! Allo J’écoute a demandé à des étudiants de niveau postsecondaire de donner leurs meilleurs trucs et conseils pour gérer l’anxiété. En les lisant, tu trouveras peut-être utile de noter les idées qui correspondent le mieux à tes besoins.

Tu peux jeter un coup d’œil aux astuces suivantes :

Planifie

  • « Quand tu étudies, fais un plan. Mets sur papier toutes les notions que tu dois savoir. Ensuite, reviens en arrière et complète de mémoire tout ce que tu sais déjà. Puis, reviens en arrière encore une fois et remplis les espaces laissés en blanc à l’aide de tes notes de cours ou d’autres ressources. Non seulement cela t’assure de couvrir toutes les bases, mais cela t’oblige à te rappeler activement les notions, ce qui est beaucoup plus efficace que l’étude passive! »
  • « Concentre-toi sur le moment présent et la tâche à accomplir plutôt que sur l’ensemble des choses ou sur l’avenir. »
  • « Ma façon de faire face à l’anxiété liée aux examens et aux dates de remise est de dresser une liste de priorités qui comprend les dates de remise à venir, classées de la plus haute priorité à la plus basse. Cela me permet de garder le contrôle et d’éviter une grande partie de l’anxiété qui accompagne les échéances imminentes! Je trouve que créer un environnement calme pour étudier ou faire mes devoirs aide aussi à combattre le sentiment d’anxiété. Pour moi, ça veut généralement dire une chandelle et un café 🙂 ».
  • « Fais des listes de choses à faire et respecte-la! Terminer ces activités, quelle que soit leur taille, te donnera un sentiment d’accomplissement, de productivité et l’envie de continuer à cocher les items complétés. »
Image d'une main écrivant avec un stylo à côté d'une citation qui dit, « Organise à l’avance tes journées chargées en bloquant des périodes sur ton horaire. Cela te permettra de rester sur la bonne voie et de prévoir des pauses pour t’accorder du temps juste pour toi! »
  • « Trouve quelque chose que tu as vraiment hâte de faire, même si tu n’as pas le temps de le faire ce jour-là. Écris-le sur un « Post-it » pour t’en souvenir. Il peut s’agir de débuter un projet qui te passionne, de planifier un voyage de rêve, de préparer une recette ou autre chose. Cela peut redonner vie à ton véritable moi et réanimer ton autodétermination. »

Prends une pause

  • « J’écoute de la musique; ça m’aide vraiment beaucoup. »
  • « S’entraîner, faire une sieste et écouter une émission ou une vidéo drôle. »
  • « Je mets mon balado favori et j’enfile des perles… Ça me libère le cerveau! »
  • « Prendre le temps de faire des petites choses pour soi à l’occasion peut aider beaucoup : faire une promenade, lire un livre, regarder un film, se coucher tôt. Le fait de pouvoir s’accorder une pause et de se détendre peut aider à se ressourcer pour pouvoir donner le meilleur de soi-même! »
  • « M’asperger le visage d’eau froide! »
Image d'un jeune adulte faisant du yoga à côté d'une citation qui dit, « Ça peut sembler terriblement simple, mais le meilleur moyen de se sentir moins stressé par l’école est d’en faire une expérience agréable en faisant quelque chose que tu aimes vraiment. Ce ne sont pas tous les cours qui sont faciles, alors essaie de créer un rituel autour de l’étude avec beaucoup de pauses. Les études sont importantes, mais rien ne compte plus que ton bien-être! »

Noue des relations avec d’autres personnes

  • « Parle à tes professeurs, chargés de cours, aides-enseignants, etc. Oui, cela peut être effrayant, mais il ne s’agit pas seulement de répondre à des questions en classe. Profite des périodes où ils sont à leur bureau pour les voir individuellement. Cela peut aussi t’apporter de l’aide supplémentaire et même à un futur mentor! »
  • « Trouve un bon groupe de camarades avec qui tu peux texter, rire et sortir en toute sécurité. Un réseau social chaleureux te met en contact avec la situation de stress réelle que tout le monde vit au postsecondaire. »
Image de trois jeunes adultes étudiant à côté d'une citation qui dit, « Demande de l’aide au besoin. Il n’y a pas de honte à s’adresser à des mentors, à des pairs, à des membres de la famille en qui tu as confiance ou à des professionnels si tu as besoin d’aide supplémentaire pour quoi que ce soit. Tu n’es pas censé tout savoir et de toute façon une telle chose est impossible. Avoir recours aux personnes qui nous entourent est un signe de force et de résilience, et il n’y a aucun inconvénient à cela! »

Vérifie comment tu vas

  • « Réfléchis à tes points forts, pense aux défis que tu as relevés dans le passé, rappelle-toi tes réalisations sans les qualifier de « petites ou grandes ». Essaie de te contenter de ce qui est « suffisant ». Donne-toi la permission d’apprendre plutôt que « gagner ». Pense en matière d’expérience plutôt que de t’attarder au résultat. »
  • « Écris comment tu aimerais te sentir et réfléchis à la façon d’y parvenir. »
  • « Accorde-toi du temps de réflexion chaque jour : ça peut être avant de te coucher ou juste au réveil, et vérifie régulièrement dans quel état se trouve ta santé mentale. C’est normal d’être anxieux et de se sentir débordé, mais assure-toi de t’accorder du temps pour privilégier une bonne santé mentale et un bien-être positif. »
  • « Dans ta vie de tous les jours, repère les pensées qui surgissent lorsque tu dois prendre une décision. Lesquelles sont faciles à prendre? Lesquelles te rendent indécis? Évalue ce qui rend la décision si importante. Reconnais tes limites. Souvent, l’anxiété vient du fait que l’on ne veut pas décevoir les autres. »
Image d'un jeune adulte souriant devant un ordinateur portable à côté d'une citation qui dit, « Ne sois pas trop dur envers toi-même. L’université demande de l’adaptation : beaucoup de choses changent d’un seul coup lorsqu’on intègre un lieu d’enseignement postsecondaire. C’est normal de ne pas tout savoir en même temps. Respire, établis des priorités et comprends que c’est normal de faire des erreurs. »

Allo J’écoute remercie tous les étudiants qui ont partagé des astuces pour soutenir la santé mentale et le bien-être des étudiants de niveau postsecondaires de l’Ontario. Leurs réponses ont été éditées pour des raisons de longueur et de style. Si tu souffres d’anxiété, tu peux communiquer avec un intervenant professionnel ou un Répondant aux crises bénévole de Jeunesse, J’écoute 24 heures par jour, 7 jours par semaine. L’équipe d’Allo J’écoute est là, quand tu as besoin de parler!

Communique avec nous,
24/7. L’équipe d’Allo J’écoute est là quand tu as besoin de parler.

Téléphone Texto Communauté