La Dre Moira Somers parle d’argent et du bien-être

Publié le novembre 30, 2021

argentécolestress
Jeune personne se servant d’un guichet automatique bancaire.

Sur cette page

L’argent peut être une importante source de stress pour les étudiants de niveau postsecondaire. Des préoccupations financières peuvent avoir un impact sur tes études, tes relations et ta santé mentale. Allo J’écoute a demandé à une experte, la Dre Moira Somers, psychologue financière et professeure, de nous en parler. En entretien avec Allo J’écoute, la Dre Somers a partagé des options pour du soutien pour les étudiants aux prises avec des préoccupations au niveau financier et en lien avec leur bien-être. En lisant ses réponses, réfléchis à ce qui pourrait te convenir et à ce qui te semble faisable à l’heure actuelle.

Tu peux consulter l’entretien ci-dessous :

Parlez-nous un peu de vous. Comment êtes-vous parvenue à votre domaine d’expertise unique?

Je suis psychologue financière et professeure. J’ai commencé à m’intéresser à la psychologie de l’argent en travaillant comme clinicienne en milieu hospitalier. Il m’est apparu clairement que le stress financier avait un impact sur la santé mentale, physique et relationnelle des personnes qui le subissaient, et ce, de multiples façons. J’ai donc entrepris d’en apprendre davantage sur ces liens.

Pouvez-vous nous parler un peu de la relation entre la santé mentale et l’argent?

Tant de choses les lient! Tout d’abord, la plupart des Canadiens jugent que l’argent est la principale source de stress dans leur vie. De plus, l’argent est lié à pratiquement tous les autres domaines de la vie : le logement, le travail, le mariage, l’éducation des enfants, l’accès à l’éducation et aux médicaments, la sécurité des transports, etc. Ainsi, il contribue de manière indirecte à de nombreux autres facteurs de stress.

À cet égard, les étudiants peuvent éprouver un sentiment de désespoir quant à leur avenir financier et se poser diverses questions, par exemple : « Est-ce que j’aurai ma propre maison un jour? », « Est-ce que je vais payer ces prêts étudiants pour le reste de ma vie? » ou « Est-ce que j’aurai les moyens d’avoir une famille et des enfants? ». Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui sont confrontés à ce genre de stress?

Le premier conseil que j’offrirais à un étudiant dans ce genre de situation? Arrête d’imaginer des dénouements effrayants à l’histoire de ta vie! Mon second conseil serait le suivant : détourne ton attention des récits angoissants que racontent les autres au sujet des choses sur lesquelles tu n’as aucun contrôle — par exemple, l’avenir — et ancre-toi dans le moment présent. Fais le point sur ce qui compte pour toi et ce que tu as envie de créer. Puis, efforce-toi d’acquérir les compétences financières de base qui t’aideront à y parvenir.

Les étudiants peuvent également être préoccupés par des pressions financières plus immédiates : payer la nourriture, le loyer, les factures, les vêtements ainsi que des technologies pour bien suivre les tendances. Ces pressions peuvent affecter la santé mentale des étudiants et leur capacité à se concentrer sur leurs études. Avez-vous des astuces pour aider ces jeunes à bénéficier de plus de soutien?

C’est un problème bien réel pour certains étudiants. Nous savons qu’il y a des jeunes qui décrochent parce qu’il leur manque quelques centaines de dollars. Si tu es dans cette situation, assure-toi de bénéficier au maximum de toutes les sources d’aide aux étudiants — si tu es découragé par le nombre de formulaires à remplir, demande de l’aide. Sache que de nombreux collèges et universités disposent de fonds d’urgence pour les étudiants afin de les aider à traverser les périodes difficiles – alors, renseigne-toi. Le meilleur indicateur de la capacité à surmonter les périodes de stress est le soutien social, donc continue à aller de l’avant et de faire savoir aux autres ce dont tu as besoin.

Les connaissances en matière de finances sont-elles importantes pour la santé mentale des étudiants? Et si un étudiant veut devenir plus compétent en matière financière, par où doit-il commencer?

Les étudiants doivent vraiment s’efforcer de développer des compétences d’emploi au cours de leurs études de niveau postsecondaire. Si ton programme ne comporte pas déjà des cours qui te préparent au marché du travail, recherche des cours facultatifs, des stages et des expériences de bénévolat. Apprends les bases de la négociation afin de pouvoir obtenir un taux de rémunération intéressant ainsi que d’autres aspects importants de l’emploi que tu vises. Fais des recherches à l’avance et entraîne-toi à avoir des conversations qui ne se limitent pas à l’argent. Tu dois pouvoir également t’exprimer sur le développement des compétences, les possibilités d’apprentissage ou les fonctions visées.

Quelle idée fausse les étudiants se font-ils de l’argent?

Selon mon expérience, l’une des idées fausses les plus répandues est que l’argent n’a pas ou ne devrait pas avoir d’importance quant au parcours éducatif, l’emploi, les rapports de couple, etc. Il existe un sentiment de honte, de superficialité ou d’avidité à l’idée de penser à l’argent ou d’en parler. Il est clair dans la plupart des cas que l’argent n’est pas la seule chose qui compte ni même la chose la plus importante. Toutefois, l’argent exerce une influence sur les autres choses qui sont vraiment importantes, comme la santé et la sécurité et le fait d’avoir des choix.

Si un étudiant disposait d’une demi-heure aujourd’hui pour faire quelque chose qui pourrait l’aider à mieux se sentir sur le plan financier, quelle serait cette chose?

La chose importante est d’avoir une vision nette des entrées et des sorties d’argent.

  • Quel est ton coût de vie?
  • Tes dépenses correspondent-elles à ce que tu valorises et ce que tu peux te permettre? 
  • Te prives-tu de certaines choses?
  • Comment faire preuve de créativité pour gagner plus d’argent ou réduire tes dépenses?
  • Je recommande la lecture ou l’écoute chaque jour de quelque chose de concret et de sensé sur l’argent.

Allo J’écoute tient à remercier la Dre Moira Somers d’avoir offert son expertise à l’appui de la santé mentale et du bien-être des étudiants de niveau postsecondaire en Ontario. Les réponses de la Dre Somers ont été révisées pour ce qui est de la longueur et du style. Si tu te sens préoccupé par un aspect des études de niveau postsecondaire, tu peux communiquer avec un intervenant professionnel ou un Répondant aux crises 24 heures par jour, 7 jours par semaine. L’équipe d’Allo J’écoute est là, quand tu as besoin de parler!

Communique avec nous,
24/7. L’équipe d’Allo J’écoute est là quand tu as besoin de parler.

Téléphone Texto Messenger